Christian Smets Beeld RV
Christian SmetsBeeld RV

Bende van Nijvel

Overleden topman van Staatsveiligheid schreef ‘testament’ over Bende van Nijvel: ‘Ik weet zeker dat Delhaize afgeperst is’

Vanmiddag werd Christian Smets begraven, een voormalige topman van de Staatsveiligheid die vorige week op 78-jarige leeftijd overleed. De ex-spion werd beschouwd als een belangrijke getuige in het onderzoek naar De Bende van Nijvel. Hij was al een tijd ziek en zette enkele maanden voor zijn dood een ‘testament’ op Facebook, met zijn visie over de bende die in de jaren tachtig een reeks moorden en overvallen pleegde, waarbij 28 doden vielen.

Redactie

Dat testament zorgt nu voor beroering bij nabestaanden en speurders, omdat Smets er duidelijk in verwijst naar een doofpotoperatie door de rijkswachttop – aangezien er ook rijkswachters bij betrokken waren. Ook schrijft Smets dat hij met zekerheid weet dat er bij de overvallen in 1985 op de supermarkten Delhaize sprake was van afpersing van de warenhuisdirecties, een spoor dat al kort na de overvallen opdook maar nooit grondig werd uitgezocht door het gerecht. Smets had als bijnaam ‘le canard’, de eend, en infiltreerde voor de staatsveiligheid in de jaren tachtig in de neonazigroep WNP (Westland New Post), waardoor hij een tijdlang als bendeverdachte werd gezien. Lees hieronder het letterlijke testament van Christian Smets.

Bericht Christian Smets in de Facebookgroep ‘tueries du Brabant/Bende Van Nijvel’, 1 maart 2022

Ceci est mon testament, non seulement j’arrive doucement au bout du chemin, mais aussi, je suis fatigué de lire depuis des dizaines d’années les mêmes élucubrations de gens qui n’y connaissent que dal et se gorgent de leur pseudo savoir.

En 2 mots, je me présente. En 40 ans de travail j’en ai passé 36 à la SE, notre SR civil y compris des congés payés offerts par M. Wathelet, ex secrétaire du grand et honnête démocrate qu’était VDB je ne vais pas crever. J’ai passé les 7 dernières années de ma carrière comme n°2 des services opérationnels avec le grade de commissaire divisionnaire + (avec mandat). Depuis quelques années j’étais assez apprécié de collègues de la vieille Europe, de Den Haag à Paris en passant par Madrid et Francfort. Ceci non pour faire le dikke nek (je peux m’occuper autrement!) mais pour souligner qu’on attribuait une certaine compétence au delà de nos frontières et qu’alors le grand n’importe quoi MARRE.

Marre des vagues descendants de victimes qui pleurnichent, marre des enquêteurs qui jouent aux c... et trouvent une autre piste chaque mois, marre des truands de Roubaix, d’Albanie, des Cocus, de la bande à truc (qui m’a enlevé !), des Pays-Bas, etc., marre de ceux qui refusent les évidences et la logique, bref MARRE.

La Logique:

- des PROS ne tuent pas pour rien et ne s’amusent PAS à affronter sans raisons les flics, ils n’achèvent pas des gens inoffensifs au sol, etc DONC c’est pas EUX.

- Une vague séparée chronologiquement de l’autre (qui requérait des connaissances spécifiques pointues); une autre plus meurtrière qui n’a visé QUE DES DELHAIZE puis plus rien SAUF 2 comiques expérimentés qui rendent visite sans précaution à un diamantaire anversois dans un coin qu’ils SAVENT truffés de caméras (très normal!)

- Je l’ai vécu de l’intérieur: la vague 2 n’a PAS déstabilisé l’Etat, seulement Delhaize. Les CCC avec leurs attentats gentils s’en prenaient aux institutions et au sacro-saint capitalisme ont eux vraiment semé la panique (c’est moi qui gérais ce dossier à la SE).

Ce que je ne SAIS PAS:

Je ne suis pas BOUTEN, j’ignore qui sont les auteurs mais sans le prouver mon intime conviction est que parmi eux il y a d’ex-GD et comme petites mains des fachos-nazos.

J’ignore pourquoi on a torturé un concierge et tué un chauffeur de taxis.

Etc.

CE QUE JE SAIS de façon CERTAINE

(Dans mon jargon de métier les certitudes sont classées A) Même s’il va de soi que je ne peux citer les proches qui m’ont révélé des choses ils sont au dessus de tout soupçon et, non impliqué, je n’ai AUCUNE RAISON de MENTIR; je pourrais simplement la boucler.

Seulement DEUX CHOSES

1) Dès 1987 TROIS amis très haut placés et dans des sphères distinctes m’ont dit SEPAREMENT quasi texto : «Cette enquête n’aboutira JAMAIS : il y a des ordres de l’EMG de la GD :pas de GD ou d’ex GD dans cette affaire, or il y en a, donc...» La preuve : enquête en cours.

2) Pour les DEL, le racket n’est PAS UNE PISTE mais UN FAIT, ce que je sais d’une source FAMILIALE très bien placée pour me l’affirmer. Aux imbéciles qui disent «et ils n’ont rien dit à la justice» je réponds : fallait-il ne PAS PAYER, risquer d’autres massacres, d’autres vies innocentes et contraindre des milliers de gens peu qualifiés au Chômage ? Chacun ses choix.

Adieu m’sieurs dames.

null Beeld Facebook
Beeld Facebook

Lees ook

Journaliste Hilde Geens ontrafelt de Bende van Nijvel: ‘Het was de schuld van rijkswachters die marionetten waren in de handen van de onderwereld’

Reageren op een artikel, uw mening ventileren of een verhelderend inzicht delen met de wereld

Ga naar Open Venster

Op alle artikelen, foto's en video's op humo.be rust auteursrecht. Deeplinken kan, maar dan zonder dat onze content in een nieuw frame op uw website verschijnt. Graag enkel de titel van onze website en de titel van het artikel vermelden in de link. Indien u teksten, foto's of video's op een andere manier wenst over te nemen, mail dan naar redactie@humo.be.
DPG Media nv – Mediaplein 1, 2018 Antwerpen – RPR Antwerpen nr. 0432.306.234